Préhistoire et Archéologie du nord de l'Afrique : Sahara, Sahel, Afrique du Nord

Lettre d'Information bibliographique

 

 

n° 37 décembre 2014

 

dossiers

Editorial

 

Cette année ne verra pas paraître l’excellente revue « Sahara », à laquelle le nom de Roberta Simonis est attaché. « Sahara », c’est 24 volumes annuels et des centaines d’articles qui constituent un socle exceptionnel de connaissances sur la préhistoire saharienne des trois dernières décennies. Il n’existe plus qu’une revue dont la vocation est exclusivement la préhistoire du Sahara et de ses marges : « les Cahiers de l’AARS », qui fêtent leur 17e numéro. Le recensement bibliographique qui suit montre que le passé du nord de l’Afrique – paléoclimats et archéologie – n’est pas menacé dans ses publications, qui ont rarement été aussi nombreuses. Mais les revues qui ouvrent leurs pages aux spécialistes le font parmi d’innombrables autres contributions, qui couvrent la planète entière et un nombre infini de thèmes. Quelles sont ces revues ? Hormis de « petites » revues nationales, émanations d’universités ou d’instituts de recherches régionaux, il s’agit le plus souvent de revues importantes, sinon prestigieuses, le plus souvent anglophones. Les places y sont chères et la politique éditoriale draconienne : les revues font des choix qui conduisent forcément une partie des chercheurs à ne pas pouvoir publier leurs résultats. Par ailleurs, les publications d’ouvrages sont rares – et particulièrement en Europe, où les budgets sont souvent victimes de la crise économique. Certes, les séminaires, colloques et congrès se multiplient, mais concernent rarement exclusivement notre zone géographique. Là encore, les contributions des spécialistes du Sahara sont rares et noyées dans de vastes ensembles. La solution est vraisemblablement à chercher dans les publications numériques. Mais il faut acquérir la technique, disposer de temps et dépasser les préventions des chercheurs. C’est pourtant la solution d’avenir : il n’y a qu’à constater la rapidité avec laquelle la plupart de publications se retrouvent à disposition sur internet, dans les réseaux spécialisés du monde de la recherche, ou en accès libre. La publication en numérique permet de publier sans trop de contraintes (hormis celles de la ligne éditoriale et du comité de lecture, évidemment !) une quantité de données bien plus vaste, en particulier iconographiques. C’est valable autant pour des revues en ligne que pour des monographies ou des bases de données. Il est probable que, dans ce domaine, nombre de disciplines scientifiques sont très en avance sur le domaine saharien. Mais il faudrait prendre le train en marche, sous peine de ne pas pouvoir rendre publiques les montagnes de données stockées par les chercheurs – ce qui est, in fine, le but ultime de toute recherche…

 

R. VERNET

un phénomène exceptionnel : une cascade née d'un gros épisode pluvieux
dans la Kedia Idjill, à l'est de Zouerate (vers 1965)

Deux réalités de l'eau dans le nord mauritanien actuel

une réalité permanente : une eau rare et aléatoire

Deux photos à trois décennies de distance de Raymond Le Floch

 

Robert VERNET, 6, rue de la Chapelle, 77460 Chaintreaux - France
tel. : (33) (0)1 64 29 72 61 ---------------- mail : robert.vernet@yahoo.fr